Mon Panier (0)

Collecteurs de déchets - DASRI

Les déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI) présentent des risques sanitaires à l'égard de l'environnement, des patients mais également du personnel soignant. Pour la collecte des déchets en toute sécurité, Securimed met à votre dispostion une gamme de collecteurs à placer au sein des établissements de santé.
Retrouvez en bas de page, tout ce qu'il vous faut connaître sur les collecteurs de déchets DASRI.

5 article(s)

Filtrer Trier

Grille Liste

Filtrer :
Capacité  
0(1)
13 l(1)
170 ml(1)
2 l(1)
25 l(1)
3 l(1)
30 litres(1)
4 l(1)
50 l(1)
6 L(1)
Dim.  
H 11 x l 3.3 x P 8 cm(1)
H 12 x l 9 x P 5 cm(1)
H 19 x l 18 x P 11 cm(1)
H 22 x l 11 x P 5 cm(1)
H 26 x l 16 x P 16 cm(1)
H 37 x l 29 x P 19 cm(1)
l 20 x L 26 cm(1)
L 65 cm(1)
Matériau  
Polypropylène(2)
Plastique(1)
Carton et polyéthylène(1)
Polyéthylène(1)

FAQ - Collecteurs de déchets DASRI


L'hygiène dans l'environnement médical passe par une gestion rigoureuse de l'ensemble des déchets. Pour cela, nous mettons à votre disposition une gamme de collecteurs et sacs DASRI. Pour mieux comprendre l'importance de ces collecteurs de déchets DASRI et afin de les utiliser à bon escient, retrouvez ci-dessous les conseils et informations essentiels pour effectuer le bon choix.

Qu'est ce qu'un collecteur de déchets DASRI ?


Les collecteurs de déchets DASRI sont spécifiquement étudiés pour recevoir les déchets médicaux, notamment les déchets d'activités de soins à risques infectieux. Ces emballages DASRI sont à usage unique et sont munis de fermetures temporaires et définitives. Ces collecteurs facilement reconnaissables sont de couleur jaune dominante avec un repère horizontal indiquant la limite de remplissage. Ils sont également sérigraphiés par le pictogramme de danger biologique et disposent de l'identification du producteur.

Quels sont les déchets DASRI concernés ?


  • Les instruments médicaux piquants, coupants et tranchants : aiguilles, seringues, ciseaux médicaux, ... ;

  • Les déchets mous : compresses, pansements, ouate et coton, ... ;

  • Les objets souillés par le sang ou tout autre produit biologique : Consommables et accessoires glycémie ;

  • Les gants de protection usagés ;

  • Les petits déchets anatomiques suite à une intervention de soins : peau, kystes, grains de beauté, ... ;

  • Quels sont les risques liés aux DASRI ?

    Le risque infectieux

    Il s'explique par la probabilité de contracter une maladie due à un agent biologique présent dans les déchets d’activité de soins.

    Le risque mécanique

    Equivaut à la probabilité de subir une effraction cutanée, c'est à dire, le risque de coupure ou de blessure par les objets piquants, coupants ou encore tranchants en dehors de toute infection.

    Le risque toxique ou radioactif

    Engendré par la probabilité de subir une agression chimique, toxique ou radioactive due aux produits utilisés. Il est représenté par les déchets solides ou liquides de tout produit utilisé dans la structure de soins.

    Le risque émotionnel

    Ce dernier correspond à la crainte générée par la vue de certains déchets médicaux particulièrement reconnaissables (seringue, aiguille, poche de sang, cathéter, consommable de dialyse, tubulure de perfusion, pansement, compresse,...).

    Ce que dit la loi ?


    Selon l'article R1335-2 du Code de la Santé Publique, "Toute personne qui produit des déchets d'activités de soins à risques infectieux et assimilés est tenue de les éliminer".
    L'utilisation de conteneurs spécifiques est obligatoire depuis un arrêté du 26 décembre 2004. L'article R. 1335-5 du code de la santé publique rappelle l'obligation de séparer les DASRI des autres déchets. A titre individuel et dans le cadre de l'autotraitement, les personnes diabétiques sont juridiquement responsables de leurs déchets piquants et coupants. Leur responsabilité, civile ou pénale, peut être engagée s’ils causent à autrui un dommage en ne les collectant pas.

    Pour collecter tous vos déchets DASRI, tels que les seringues, les aiguilles ou encore les pansements souillés par le sang en toute sécurité, nos collecteurs aux normes NF rempliront parfaitement ce rôle!

    Comment trier correctement les déchets de soins à risques infectieux ?


    Un tri efficace et durable passe par quelques points clés :
  • La typologie de chaque déchet (mous, piquants,...) doit être connue de tous afin de simplifier le tri ;

  • Le tri doit garantir l'absence de déchets d'activités de soins à risques infectieux dans les déchets ménagers et assimilés ;

  • L'information et la stabilité dans le temps : toute modification des critères de tri peut devenir source d'erreur, il est donc important de tenir informé l'ensemble du personnel en cas de transformation ;

  • Un suivi doit être établi, en effet, les conditions de tri doivent être évaluées périodiquement afin de garantir sa qualité.

  • Quel type d'emballage pour quel type de déchets ?


    Les sacs et les caisses en carton sont réservés aux déchets médicaux mous (non perforants ou coupants) tels que les Champs opératoires usagés, les Compresses souillées, les vêtements médicaux à usage unique ... Ils permettent de limiter les risques de contamination du personnel soignant et du personnel d'entretien lors de la prise en charge et de l'élimination de ces déchets.

    Les collecteurs et boîtes sont, quant à eux, réservés aux déchets perforants ou solides tels que les seringues, les aiguilles usagées ... Leur composition en polypropylène rend ces collecteurs solides et résistants aux chocs, perforations et solvants.

    Pour les déchets médicaux basiques, nous mettons également à votre disposition une gamme de Poubelles (et sacs poubelles) .

    Quelles sont les précautions à prendre pour la collecte des DASRI ?


    Avant

    Les collecteurs de déchets doivent être stockés à distance de toute source de chaleur, sur un socle dur et dans un endroit ventilé à l'écart du public dans un local facilement lavable. Pour les collecteurs, le couvercle doit être correctement positionné à l'aide de tous les clips de fermeture.

    Pendant

    Les déchets de soins doivent être manipulés à l'aide de gants de protection. Il ne faut jamais forcer pour introduire les déchets médicaux et surtout il est primordial de ne jamais introduire sa main dans le collecteur. Le côté piquant ou tranchant du matériel de soin doit toujours être inséré en premier.
    Après chaque utilisation du collecteur, il est important d'activer la fermeture temporaire (“clic”).

    Après

    Une fois le niveau de remplissage atteint, la fermeture définitive doit être ativée. Il ne faut jamais essayez de ré­ouvrir un collecteur fermé.
    Le transport du conteneur se fait uniquement dans le coffre d'un véhicule de fonction. En effet, il existe des sociétés spécialisées répondant à la réglementation sur le transport des matières dangereuses (ADR) et aux règles sanitaires. Les DASRI seront soit incinérés dans les usines d'incinération agréées (à 850°), soit prétraités par des appareils de désinfection pour ensuite être éliminés par la filière des déchets ménagers. La traçabilité de ces opérations est assurée par le biais d'un bordereau de suivi des déchets spécifiques (CERFA) qui accompagne les DASRI de leur production jusqu'à leur élimination. Le collecteur de déchets DASRI, étant à usage unique, doit être obligatoirement remplacé.

    Afin de vous proposer le meilleur service possible, Securimed utilise des cookies. Fermer