Contactez-nous

Devis sous 24H

Catalogue

03 28 64 26 26

Mon Panier (0)

Hémorragie externe et membre sectionné

Besoin d'aide ? Besoin d'aide ? Comment traiter une hémorragie externe ? Securimed met à la disposition des secouristes et des professionnels de la santé un matériel d'urgence de qualité pour intervenir efficacement en cas d’hémorragie externe et de membre sectionné. Vous trouverez tout l'équipement nécessaire pour stopper un saignement abondant : tampons et bandages compressifs, garrots tourniquets, mallette isotherme pour récupérer un membre sectionné, etc.

14 article(s)

Filtrer Trier

Grille Liste

Filtrer :
Largeur  
10 cm(5)
15 cm(3)
20 cm(3)
25mm(1)
3 cm(1)
3.80 cm(1)
33 cm(1)
5 cm(1)
6 cm(2)
7 cm(1)
8 cm(1)
Coloris  
Noir(3)
Blanc(3)
Orange(1)
Chair(1)
Bleu(1)
Jaune(1)
Couleur  
Noir(3)
Blanc(3)
Orange(1)
Bleu(1)
Jaune(1)

FAQ - Hémorragie externe et membre sectionné


Une hémorragie externe requiert des soins d’urgence rapides et efficaces. Il s'agit d'effectuer les bons gestes pour stopper l'hémorragie et mettre en sécurité la victime. Securimed propose aux professionnels du secourisme et de la santé le matériel d'urgence adapté pour intervenir en cas d'hémorragie externe ou de membre sectionné. Qu'est-ce qu'une hémorragie externe et que faire en cas d'hémorragie externe ?

Qu'est-ce qu'une hémorragie externe ?

L’hémorragie externe se caractérise par un écoulement visible de sang.
On qualifie d'hémorragie cette perte de sang si :
  • sa quantité est capable d'imbiber un mouchoir en papier ou en tissu sur quelques secondes,

  • elle ne s'arrête pas d'elle-même et nécessite une intervention.


En effet, le corps contient 5 à 6 litres de sang dont le rôle est d'apporter aux organes l'oxygène et les éléments dont ils ont besoin pour fonctionner. La gravité d'une hémorragie vient de la quantité de sang perdu, qui menace le bon fonctionnement de l'organisme.

Stopper rapidement l’hémorragie est donc une urgence vitale. Si la situation le permet, il est recommandé d'allonger la victime, la position horizontale favorise la circulation du sang et évite le risque de chute en cas de malaise.

Comment stopper une hémorragie externe ?

La compression manuelle est à privilégier car elle permet de maintenir la circulation du sang. La pose d'un garrot reste, quant à elle, exceptionnelle et n'intervient qu'en dernier recours lorsque la situation l'impose.

Qu'est-ce que la compression manuelle et à quoi sert-elle ?

La compression manuelle consiste à effectuer un point de compression sur la lésion. La pression exercée comprime le réseau sanguin sous-jacent à la plaie. La compression doit être immédiate après l'accident et forte jusqu'à l'arrivée des secours.
Elle se fait directement sur la plaie hémorragique à l’aide d’un tampon compressif absorbant. La compression manuelle sur la lésion cutanée peut se faire d'une seule main, par la victime elle-même ou par le secouriste.

Le bandage compressif est pratique en cas de forte hémorragie et lorsque le secouriste doit alerter les secours. Il sert alors de relais à la compression manuelle.
Il possède la particularité d’avoir une compresse centrale absorbante, à placer sur la partie hémorragique, et une bande extensible. Le bandage doit recouvrir l’intégralité de la compresse de part et d'autre et être suffisamment serré pour stopper l’hémorragie.

Vous trouverez chez Securimed plusieurs types de bandages compressifs :
  • le Tampon relais compressif composé d'une face hydrophile pour absorber le sang côté plaie et d'une face hydrofuge pour assurer l'imperméabilité du pansement côté extérieur.

  • le Coussin hémostatique Haemoband® comporte un coussin absorbant constitué de mousse amovible pour l'orienter en fonction de la plaie. Grande bande extensible avec système de fixation rapide : isole complètement la plaie par un recouvrement complet bilatéral du coussin, la grande longueur permet de s'adapter à la corpulence de la victime.

  • le Pansement compressif israélien possède une barre de pression pour contrôler le saignement. La victime peut le poser elle-même. Application facile et rapide, sur différentes parties du corps.


Quand et comment utiliser le garrot ?

La pose d'un garrot reste le dernier recours en cas de situations particulières qui rendent la compression manuelle impossible :
  • présence d'un corps étranger dans la plaie hémorragique

  • un sauveteur seul a plusieurs victimes à secourir (victimes par balles, attentats, etc.).

  • certains cas de membre sectionné (main, pied, bras, jambe ...) lorsque le saignement est vraiment important et nécessite plus qu'une compression. Notre mallette réfrigérante Refrimed® Plus mains-doigts contient tout le nécessaire (tampons relais, garrot tressé, poche isotherme Refrimed, etc.) pour arrêter l'hémorragie, récupérer et transporter le membre dans les conditions requises pour optimiser les chances de greffe.


La pose d'un garrot nécessite une technique particulière et des précautions à prendre. Le garrot comprime l'artère du membre contre l'os pour stopper l'hémorragie mais s'il s'avère trop serré ou laissé trop longtemps, il peut engendrer des complications graves conduisant à l'amputation voire au décès de la victime : paralysie, gangrène, troubles rénaux, etc.

Securimed vous propose :


Comment assurer la suite de la prise en charge de la victime ?

Une fois le garrot mis en place et le constat de l'arrêt de sang, il ne faut pas desserrer le garrot. Il est également primordial de ne pas recouvrir le garrot afin que les secours l'identifient rapidement. Si une Couverture de survie isotherme est utilisée pour protéger la victime, il faut laisser visible l'endroit où le garrot est posé.
La pose d'un garrot nécessite de remplir une Fiche de pose garrot pour transmettre les informations aux équipes de secours qui elles-mêmes les transmettront aux équipes médicales : identité du secouriste et de la victime, date et heure de la pose du garrot, problèmes rencontrés, situation médicale particulière du patient, etc.

Quels sont les risques du sauveteur en cas d'Accident avec Exposition au Sang ?

Lorsque le sauveteur effectue les gestes qui sauvent, il doit éviter d'entrer en contact avec le sang de la victime. Le risque majeur est la transmission de maladies infectieuses : virus de l'immunodéficience (VIH), virus de l'hépatite B (VHB), virus de l'hépatite C (VHC), etc. Le port de gants de protection à usage unique est obligatoire.
Le sauveteur peut également recevoir des projections de sang ou de liquide biologique souillé sur les muqueuses (yeux, bouche).
C'est pourquoi Securimed propose un Kit AES qui contient tout le nécessaire en cas d'Accident avec Exposition au sang (AES) : savon, gants, sérum physiologique, œillère de rinçage, rondelles oculaires, sac de récupération DASRI (Déchets liés aux Activités de Soins à Risques Infectieux), etc.

Comment anticiper les accidents graves ?

Pour prévenir les accidents graves (accidents du travail...) dus à des objets coupants et tranchants, retrouvez chez Securimed les équipements de protection individuelle tels que les Chaussures de sécurité , Gants de protection , casques de sécurité et Couteaux de sécurité .
Les techniques pour effectuer la compression manuelle et poser un garrot s'apprennent, pour ce faire retrouvez notre matériel de formation aux premiers secours : mannequins de secourisme, maquillage de formation aux premiers secours pour simuler les blessures (plaies hémorragiques, doigt sectionné, objets tranchants factices, etc.).

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Securimed utilise des cookies. Fermer