Contactez-nous

Devis sous 24H

Catalogue

03 28 64 26 26

Mon Panier (0)

Bandages et sparadraps

Besoin d'aide ? Besoin d'aide ? Comment réaliser un bandage ? Le bandage est parfois nécessaire dans le processus de guérison du patient : à la suite d'une plaie qui doit être recouverte pour cicatriser, d'un traumatisme musculaire où le muscle doit être reposé ou dans le cas d'une phlébologie où le membre doit être comprimé. Il existe différents types de bandes en fonction du cas du patient : bande extensible, bande de contention, bande de crêpe, bande de gaze ou encore bande de fixation. Pour maintenir cette bande, il existe différents sparadraps qui apporteront du soutien au bandage. Securimed vous propose l'ensemble de ces produits pour une conception parfaite du pansement.

37 article(s)

Filtrer Trier

Grille Liste

La réalisation d’un bandage permet de stabiliser un membre, d’en limiter ces mouvements et donc de réduire la douleur. Attention toutefois à son utilisation. Le bandage n’est pas le seul facteur de guérison du traumatisme (ou autres). Les prédispositions individuelles ainsi que la gravité de la blessure sont des facteurs importants à prendre en compte. Certains cas nécessitent une immobilisation : n’hésitez pas à consulter l’ensemble de nos produits d' Orthopédie pour maintenir les muscles sur une plus longue durée et nos Attelles dans le cas de fractures importantes.

Pourquoi réaliser un bandage ?


Le bandage est régulièrement utilisé dans le milieu médical pour :
  • Immobiliser une partie du corps en cas de traumatisme musculaire, stabiliser une articulation ou limiter certains mouvements pour réduire le risque de blessure.

  • Couvrir une plaie en cas d’hémorragie externe.

  • Fixer un pansement.

  • Diminuer le gonflement. En cas d’insuffisance veineuse, il est parfois nécessaire d’appliquer une bande de contention pour favoriser le retour de la circulation sanguine.

Il existe différents types de bandes en fonction de l’utilisation pour le patient. On favorise :
  • Les bandes extensibles en cas de traumatisme musculaire.

  • Les bandes de crêpes pour arrêter un saignement et comprimer une plaie.

  • Les bandes de gaze pour fixer des Pansements .

  • Les bandes de contention pour favoriser la circulation sanguine.

N’hésitez pas à consulter notre page Bandes et contention pour plus d’informations.
Il est important de maintenir le bandage pour une compression parfaite. Pour ce faire, Securimed vous propose une gamme complète de sparadraps :
  • Le sparadrap tissé pour la mise en place de matériels médicaux.

  • Le sparadrap microporeux pour fixer les pansements sur les peaux sensibles et allergiques.

  • Le sparadrap transparent pour rendre discret le bandage.

  • Le sparadrap bleu pour le milieu alimentaire.

Plus d’informations sur notre page Sparadraps et filets de maintien où nous vous proposons également des filets tubulaires et des sparadraps avec dévidoir.

Quelles sont les étapes à suivre pour réaliser un bandage ?


La mise en place d’un bandage doit être réalisée par un professionnel. Effectivement, il faut prendre en compte deux éléments dans la pose de la bande sur le patient : son activité et le moment où vous souhaitez réaliser le bandage. Pour un patient réalisant une activité sportive, il est préférable d’utiliser une Bande extensible . Il ne faut pas non plus oublier que les gonflements sont plus importants en fin de journée.
Securimed vous explique, en détails, la pose du bandage :

Avant installation


  • La peau du patient doit être parfaitement désinfectée (surtout en cas de présence d’une plaie ouverte).

  • Choisissez la bande adaptée au cas du patient : entorse, tendinite, recouvrement d’une plaie. N’hésitez pas à consulter nos différentes bandes médicales pour connaître celle adaptée à vos besoins.

  • Vérifiez que la partie immobilisée est dans la position où elle devra rester.

  • En cas de plaie, placez une compresse avant la réalisation du bandage.

  • Pour avoir une tension constante, ne déroulez pas le rouleau de la bande avant l’utilisation.

  • Si le bandage est utilisé dans le cadre d’un gonflement d’un membre, il est possible de masser pendant quelques minutes la zone ou l'élever pour favoriser la circulation sanguine.

  • Si le bandage est réalisé pour stopper une hémorragie externe, finalisez le maintien à l’aide d’un noeud placé au-dessus de la plaie. Si le saignement est trop intense, il est possible d’utiliser un Tampon compressif absorbant stérile ou un coussin hémostatique.

Pendant l’installation


  • Commencez le bandage du bas vers le haut.

  • Faites un premier tour complet de la zone à l’aide de la bande et revenez jusqu’à l'extrémité de celle-ci. Poursuivez le bandage en fonction de la technique souhaitée : en spirale ou en 8.

  • Maintenez une tension constante tout au long de la pose.

  • En cas de gonflement, n’hésitez pas à prolonger le bandage de 10 cm.

  • Si le bandage est situé au pied ou aux mains, laissez à l’air libre les doigts et les orteils.

  • Terminez le bandage par un tour circulaire complet.

Après installation

Il est important de demander au patient s’il ne ressent pas des engourdissements, des fourmillements, des pertes de sensibilité ou une douleur.
Vérifiez la couleur de la peau du patient et sa température. Dans le cas d’un gonflement, suivez son évolution régulièrement.
Un bandage ne doit pas être porté toute la nuit sauf avis médical et traitement spécifique.
Changez régulièrement le bandage du patient pour des raisons d’hygiène.
L’application du bandage est différente en fonction de la zone. Securimed vous donne les démarches à suivre pour plusieurs zones du corps :

Bandage au doigt

Pour réaliser le bandage au doigt, Securimed vous propose plusieurs solutions :
Le bandage simple : à l’aide d’une bande médicale, démarrez le bandage au niveau du poignet et ramenez la bande vers le dos de la main. Ensuite, lorsque vous arrivez à la base du doigt fragilisé, enroulez la bande jusqu’à son ongle puis redescendez en spirale jusqu’à la base du doigt. Sécurisez en faisant un nouveau tour au poignet.
Le doigtier de protection : avec sa maille serrée et sa mousse anti-chocs, il s’applique directement sur la blessure et ne nécessite ni compresse, ni pansement adhésif.
Le bandage tubulaire : positionnez le bandage sur notre applicateur et placez celui-ci sur le doigt fragilisé. Faites glisser le bandage sur le doigt. N’hésitez pas à vérifier la tenue du pansement pour assurer un confort total au patient.

Bandage à la main ou au pied

Le bandage sur cette zone n’inclut pas le bandage des doigts ou des orteils. Ces parties doivent être visibles pour ne pas couper la circulation sanguine. Le bandage doit commencer par le poignet ou par le talon et aller jusqu’à la limite des doigts ou des orteils. N’hésitez pas à repasser plusieurs fois sur la zone pour avoir un maintien total.

Bandage au bras ou à la jambe

Le bandage sur cette zone doit débuter par le poignet ou la cheville. Il est nécessaire d’effectuer plusieurs tours de bandes à ce passage. Remontez vers le coude ou le genou et enroulez la bande plusieurs fois sur elle-même pour terminer le bandage.

Bandage du genou ou du coude

Fléchissez le bras ou la jambe du patient. Réalisez le premier tour à la pliure du coude ou du genou. Utilisez ensuite la technique souhaitée pour bien réaliser le bandage : en spirale ou en 8. Terminez par plusieurs tours pour sécuriser l’ensemble.

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Securimed utilise des cookies. Fermer