Contactez-nous

Devis sous 24H

Catalogue

03 28 64 26 26

Mon Panier (0)

Matelas et pompes à dépression

Besoin d'aide ? Besoin d'aide ? Comment utiliser un matelas à dépression ? Securimed met à votre disposition divers modèles de matelas à dépression, aussi appelé matelas "coquille". Sorte d'attelle complète, le matelas permet l'immobilisation complète du corps de la victime en cas de traumatismes ou de suspicion de traumatisme du bassin, du fémur, du col du fémur et du rachis. Retrouvez également les pompes à dépression pour une aspiration de l’air contenu dans les matelas en un temps très rapide ainsi que les accessoires nécessaires à leur entretien et leur rangement.

8 article(s)

Filtrer Trier

Grille Liste

Filtrer :
Matériau  
Polyester enduit PVC(2)
Aluminium(2)
Plastique(1)
PVC(1)
Largeur  
100 cm(2)
11 cm(1)
110 cm(1)
95.5 cm(1)
Poids  
1.4 kg(1)
600 g(1)
9 kg(2)
900 g(1)

En cas de traumatisme ou de suspicion de traumatisme en prompt secours, les secouristes doivent avoir recours à des techniques spéciales permettant d’éviter l’aggravation des blessures lors du transport de la victime vers un hôpital ou centre de soin. Pour réaliser ces techniques, les services de secours disposent de matériel d’immobilisation et de transfert tel que le matelas immobilisateur à dépression (MID).

Qu’est-ce qu’un matelas immobilisateur à dépression ?


Définition et avantages du MID

Le matelas immobilisateur à dépression, également appelé matelas « coquille », est utilisé en prompt secours pour maintenir en position immobile le corps entier d’une victime tout en respectant l’axe tête-cou-tronc. Il s’agit donc d’un matériel d’immobilisation tel que les Attelles mais de la taille du corps pour une immobilisation complète. La fonction première du matelas coquille n’est pas de transporter la victime mais de l’immobiliser pour sécuriser son transport. Ce dispositif de secourisme est donc utilisé pour immobiliser entièrement une victime lorsqu’elle a subi un choc et qu’un traumatisme est suspecté au niveau de la colonne vertébrale, du fémur, ou du bassin. De plus, le matelas coquille reste le seul moyen d’immobiliser la hanche. Il est également apprécié pour immobiliser entièrement un grand brûlé et le conditionner pour limiter tous mouvements qui provoqueraient des douleurs.
Securimed propose une gamme de matelas immobilisateurs pour adultes très résistants comme le Matelas à dépression en PVC DMT confort offrant un confort et une sécurité optimale à la victime en épousant parfaitement la forme du corps. Compatibles aux rayons X, ils permettent la réalisation d’une radiographie, IRM ou scanner tout en laissant la victime dans le MID. Ils sont également faciles à nettoyer et à ranger dans les véhicules de secours.

Comment fonctionne un matelas à dépression ?

Le matelas immobilisateur se compose d’une toile souple et étanche qui contient de nombreuses billes en polystyrène. Lorsque le matelas coquille est rempli d’air, ces billes bougent librement et le matelas peut être formé selon vos besoins. Le matelas dispose également d’une valve permettant l’entrée et la sortie de l’air. Ainsi, lors de la dépression du matelas immobilisateur (aspiration de l’air contenu dans le matelas), les billes en polystyrène se plaquent les unes contre les autres permettant au matelas de devenir rigide et de se modeler parfaitement autour du corps de la victime pour l’immobiliser.
Un matelas coquille est également composé de poignées permettant son déplacement facile sur un plan dur ou un brancard ou permettant le transport de la victime sur une courte distance. Il dispose aussi souvent de sangles de maintien pour sécuriser la victime.

Utilisation du matelas coquille


Dans quelles situations est-il utilisé ?

Le matelas immobilisateur à dépression permet d’immobiliser la victime dans la position où elle se trouve. Si nous avons pu constater qu’il permettait l’immobilisation d’une victime suspectée de traumatisme au niveau de la tête, de la colonne vertébrale, de la hanche, de la cuisse ou de multiples lésions, il peut également servir à allonger une victime debout, ou à accueillir une personne inconsciente en position latérale de sécurité (PLS).
Lorsque la victime n’a pas subi de traumatisme au niveau du rachis, le matelas coquille peut aussi être utilisé comme moyen de transport dans des endroits difficiles (escaliers en colimaçon, couloirs étroits, etc.) grâce à sa capacité à être incliné sans risques pour la victime qui est enveloppée.

Mise en oeuvre du matelas immobilisateur

Préparation

Avant utilisation, le matelas propre et sec doit être étalé au sol et les billes doivent être réparties correctement afin que l’immobilisation soit efficace. Les billes peuvent aussi être concentrée à un endroit spécifique si besoin, en fonction de l’immobilisation souhaitée.
Suite à cette mise en place, une couverture de survie puis un drap de transfert ou une couverture classique doit recouvrir le matelas coquille pour améliorer le confort et l’hygiène du patient, protéger le matelas et faciliter le transfert de la victime.

Relevage et immobilisation

Dans le cas d’un traumatisme rachidien, les cervicales de la victime doivent être immobilisées à l’aide d’un collier cervical avant sa mise en place dans le matelas coquille immobilisateur.
La victime est ensuite allongée dans le matelas immobilisateur, les pieds du côté de la valve, au moyen de techniques de relevage adaptées. Puis, les bords du matelas coquille sont repliés pour être moulés autour du corps de la victime et maintenus par les secouristes jusqu’à ce que le matelas soit rigide tout en prenant garde à ne pas mouler le haut de la tête.
Si le relevage est effectué à l’aide d’un plan dur, il est important de placer la victime dans le matelas sans le plan dur afin de ne pas gêner le moulage et l’efficacité du matelas immobilisateur.
Ensuite, afin de rendre le matelas coquille rigide (on dit également qu’il sera givré), il est nécessaire de vider l’air contenu dans le matelas à l’aide d’une pompe à dépression ou d’un dispositif d’aspiration comme les Aspirateurs à mucosités . Le matelas ne doit pas être trop ni trop peu givré au risque de ne pas immobiliser correctement la victime.
Après avoir fermé la valve, il ne reste qu’à sécuriser la victime à l’aide de Sangles de maintien .

Transfert de la victime

Le matelas immobilisateur à dépression ne possède pas une rigidité suffisante pour soulever le poids du corps sans se plier au centre et cela peut être dangereux si la victime est suspectée de traumatisme du rachis.
Ainsi, une fois que la victime est immobilisée dans le matelas, l’ensemble doit être posé sur un brancard ou sur un plan dur à proximité avant son transport vers un établissement spécialisé en premiers soins.
Pour le déplacement de la victime sur quelques mètres, il est primordial de maintenir le matelas coquille sur les côtés afin qu’il ne fléchisse pas.
Le placement du MID sur un brancard ou plan dur permet également de le protéger et d’éviter toute déchirure.

Entretien

Il faut veiller impérativement à ne pas percer un matelas immobilisateur à dépression. En effet, s’il est endommagé, le MID risque de ne plus se rigidifier et donc ne plus remplir sa fonction d’immobilisation. C’est pourquoi le matelas coquille doit être posé sur un brancard ou plan dur, et qu’en extérieur, il est préférable qu’il ne soit pas directement positionné sur le sol.
De même, il est fortement conseillé d’utiliser un sac de protection pour le rangement ou le transport d’un matelas immobilisateur et de vérifier l’étanchéité du matelas régulièrement.
Après chaque utilisation, le matelas coquille à dépression doit être nettoyé et désinfecté à l’aide d’eau savonneuse ou de nos produits conçus pour la Désinfection des équipements .

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Securimed utilise des cookies. Fermer